|Partage de locaux administratifs|

|Les objectifs|

Mettre en place une expérience de mise à disposition de locaux administratifs par une collectivité territoriale pour :

+++ Soutenir le fonctionnement d’équipes artistiques membres de l’association, en leur permettant de disposer d’espace de travail à la mesure de leurs activités non lucratives.

+++ Favoriser le développement des échanges et de la circulation d’information, le partage d’expériences et d’actions entre ces organisations membres partageant un même local.

+++ Permettre la mise en commun d’outils et de moyens entre ces équipes.

    |Etat des lieux et besoins|

    Beaucoup de compagnies n’ont pas les moyens de disposer de locaux administratifs. Elles se trouvent en permanence confrontées au problème de trouver des espaces d’organisation et de développement de leurs objectifs de création, de production et de diffusion : ce projet de mutualisation cherche à répondre à leurs besoins.

    Dans un premier temps,

    +++ Besoin d’un prêt d’espace par une collectivité et d’un temps d’occupation minimum garanti dans le lieu, selon une convention pluriannuelle négociée avec la collectivité mettant les locaux à disposition : il s’agira d’espace vide ou équipé, adéquat à l’installation d’outils bureautiques et de secrétariats.

      Dans un deuxième temps ou parallèlement,

      +++ Besoin de mutualiser le savoir et le savoir faire des équipes administratives pour une plus grande efficacité dans l’élaboration des dossiers et documents des structures respectives,

      +++ Besoin de mutualiser les coûts de matériels, de services, téléphonie, etc.

        |Proposition de RAVIV|

        Notre réflexion se nourrit donc des réalités quotidiennes et particulières des compagnies et structures indépendantes dans une recherche de mise en commun de moyens déjà existants.

        RAVIV permettra d’assurer et de dynamiser la rencontre entre les besoins des équipes artistiques et les possibilités des collectivités territoriales disposant de locaux permettant une meilleure collaboration public/privé dans le champ de l’économie solidaire du tiers secteur culturel. Elle veillera à l’établissement de conventions de partenariat entre la collectivité fournissant le lieu et les compagnies concernées.

        Le réseau fait un état des lieux des propositions existantes et s’intéresse aux appels à projets permettant à des associations d’occuper des logements (tel que « La Rue de la Solidarité » lancé par La Mairie de Paris, La Mairie du 19ième arrondissement et PARIS HABITAT OPH), permettant à des associations d’occuper des locaux en pied d’immeuble en vue de favoriser l’implantation d’association de l’économie sociale et solidaire à Paris et de renforcer l’essor d’un quartier en pleine mutation.

        Il étudie également les formes de regroupement d’employeurs, tels que le GE, GIE, SCOP, SCIC, afin de mutualiser et de regrouper les démarches administratives, de production et/ou de diffusion nécessaire au développement des compagnies du spectacle vivants.

        |Le rôle de RAVIV|

        Présenter une proposition élaborée à partir d’un projet de partage et de construction commune réunissant des compagnies compatibles géographiquement, avec les éléments suivants :

        • Une charte reprenant les enjeux et objectifs de la mutualisation et comprenant les modalités d’utilisation des locaux.  Cette charte devra être signée par les lieux et les structures.
        • Une convention pluriannuelle de partenariat entre la collectivité territoriale propriétaire des locaux et les équipes artistiques adhérentes au projet.
        • Accompagnement dans la recherche de financements pour ces projets d’espaces de travail mutualisés.
        • Recensement des équipes artistiques intéressées et des lieux possibles. L’association est force de proposition : elle démarche elle-même les collectivités territoriales.
        • Mise en lien des équipes artistiques avec les pouvoirs publics.
        • Veiller au respect des critères de sélection et au respect de la charte.
        • Accompagner la mise en place d’un comité de gestion des équipes artistiques bénéficiaires du local pour établir les modalités de fonctionnement en commun, et permettant de soumettre au vote toutes décisions qui s’avéreraient nécessaires au bon fonctionnement de l’organisation collective au sein du local.

        |Le rôle du comité de gestion|

        • Attribuer les surfaces des locaux,  leur répartition entre les équipes artistiques adhérentes
        • Déterminer les besoins en matériel bureautique, et autres, à utilisation commune
        • Etablir un règlement intérieur pour le fonctionnement quotidien
        • Tenir une trésorerie pour les frais communs, frais de personnels éventuels nécessaires à l’entretien des locaux
        • Etude pour la mise en place d’un éventuel emploi administratif partagé.
        Publicités

        Commentaires fermés

        • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par mail.

        • Catégories